Restitution du projet

Montage Grégory Delauré et Macula Nigra, juin 2016.

Montage Grégory Delauré et Macula Nigra, juin 2016.

A l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2016, les Archives de Rennes vous invitent à la restitution et projection du film de Jennifer Aujame sur le projet  « Les Archives de la Collective » : table-ronde, rencontres et ateliers vous attendent en présence de Delphine Deshayes, Loïc Creff et Gregory Delauré qui seront présents pour partager leurs découvertes et travaux de recherches aux Archives.
Alors, venez nombreux !

Jeudi 15 septembre à 18h30 >

Projection : présentation du film sur le projet « Les Archives de la Collective » réalisé par Jennifer Aujame sur le projet « Les Archives de la Collective » Empreinte de cette rencontre entre artistes et archivistes, le film vient interroger la manipulation des documents historiques. Que l’on soit dans la création ou la conservation, comment fabrique-t-on l’Histoire ?

Table ronde : « Archives, artistes et manipulations des documents ». Retour d’expériences sur le dispositif d’accompagnement à la recherche, en compagnie de Cyrielle Lévêque, artiste et étudiante chercheuse en arts plastiques à l’Université de Lorraine et Yann Serandour, artiste et enseignant-chercheur en arts plastiques à l’Université de Rennes 2. Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles – Archives de Rennes, 18 avenue Jules Ferry.

Samedi 17 et dimanche 18 septembre, 13h30-17h30 > Restitution du projet et du travail de recherche des trois artistes en visite libre.

Dimanche 18 septembre, 13h30-17h30 > Ateliers animés par les artistes.

  • Archi/Graphie avec Loïc Creff de 13h45 à 16h (tous publics, en continu, entrée gratuite).
  • La ville en relief avec Delphine Deshayes à 13h45 et 15h15 (à partir de 10 ans, entrée gratuite, sur inscription – durée : 1h15).
  • Histoire(s) de fantôme(s) avec Grégory Delauré à 13h45 et 15h15 ( à partir de 10 ans, entrée gratuite, sur inscription – durée : 1h15).

Renseignements sur le site des Archives de Rennes ou au 02 23 62 12 60 / Inscriptions sur le site Destination Rennes

Publicités

Archigraphie process : le draw-bot

Dans le cadre de mon projet Archigraphie aux Archives de Rennes, j’ai fait l’acquisition  d’une machine de traçage vertical, le draw-bot Polargraph. Il s’agit d’une invention Open-Source qui permet de dessiner sur supports lisses des images de grands formats, à l’aide de feutres. Les documents iconographiques sont préalablement travaillés sur ordinateur et convertis en vecteurs, qui se traduisent par une abscisse et une ordonnée. Les moteurs vont ainsi déplacer la gondole et le feutre sur un support fixé au mur, et permettre une reproduction « sensible » qui allie le numérique aux outils d’écriture manuscrite.
La machine ne se maîtrise pas facilement, et de l’erreur naissent des pistes graphiques inespérées !
Pour en savoir plus sur le procédé : http://www.polargraph.co.uk/
Mon site internet : http://maculanigra.tumblr.com/

L’été, 20 avenue Jules Ferry…

Entre un tableau de gestion à relire et un versement à récoler, un passage à l’atelier devient une pause inattendue. Lever de rideau !

L'été, 20 avenue Jules Ferry (Cliché C. Richou, août 2016 / Archives de Rennes)

L’été, 20 avenue Jules Ferry (Cliché C. Richou, août 2016 / Archives de Rennes)

Trois artistes en scène ? Illusion d’optique, il y avait foule ce jour-là …

L'été, 20 avenue Jules Ferry (Photo-montage C. Richou, août 2016 / Archives de Rennes)

L’été, 20 avenue Jules Ferry (Photo-montage C. Richou, août 2016 / Archives de Rennes)

Tandis qu’en rebord de fenêtre, d’autres conversations – plus légères ? – s’engagent, entre tops…

Assurément, l’archive est une matière malléable à souhait grâce à laquelle d’autres réalités se construisent et les mémoires se réinventent. Un médium de choix pour la création artistique. Rendez-vous en septembre pour les restitutions grand public ! Carole Richou, Archives de Rennes.

Les Horizons

Dans le cadre de la résidence, j’ai commencé intuitivement mes recherches par la figure majeure de l’architecture moderne rennaise, Georges Maillols, qui a fait don de son fonds aux Archives de Rennes (cote 14 Z).
L’idée de cet objet est de créer un jeu de construction s’inspirant formellement des boîtes de conservation, et reprenant les plans d’élévation de l’immeuble des Horizons (14 Z 54), emblématique de son œuvre et premier Immeuble de Grande Hauteur français (1970). Ce jeu devrait également être utilisé comme scénographie pour y présenter des documents et éditions relatifs à la conception et à la construction du bâtiment lui-même.