Restitution du projet

Montage Grégory Delauré et Macula Nigra, juin 2016.

Montage Grégory Delauré et Macula Nigra, juin 2016.

A l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2016, les Archives de Rennes vous invitent à la restitution et projection du film de Jennifer Aujame sur le projet  « Les Archives de la Collective » : table-ronde, rencontres et ateliers vous attendent en présence de Delphine Deshayes, Loïc Creff et Gregory Delauré qui seront présents pour partager leurs découvertes et travaux de recherches aux Archives.
Alors, venez nombreux !

Jeudi 15 septembre à 18h30 >

Projection : présentation du film sur le projet « Les Archives de la Collective » réalisé par Jennifer Aujame sur le projet « Les Archives de la Collective » Empreinte de cette rencontre entre artistes et archivistes, le film vient interroger la manipulation des documents historiques. Que l’on soit dans la création ou la conservation, comment fabrique-t-on l’Histoire ?

Table ronde : « Archives, artistes et manipulations des documents ». Retour d’expériences sur le dispositif d’accompagnement à la recherche, en compagnie de Cyrielle Lévêque, artiste et étudiante chercheuse en arts plastiques à l’Université de Lorraine et Yann Serandour, artiste et enseignant-chercheur en arts plastiques à l’Université de Rennes 2. Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles – Archives de Rennes, 18 avenue Jules Ferry.

Samedi 17 et dimanche 18 septembre, 13h30-17h30 > Restitution du projet et du travail de recherche des trois artistes en visite libre.

Dimanche 18 septembre, 13h30-17h30 > Ateliers animés par les artistes.

  • Archi/Graphie avec Loïc Creff de 13h45 à 16h (tous publics, en continu, entrée gratuite).
  • La ville en relief avec Delphine Deshayes à 13h45 et 15h15 (à partir de 10 ans, entrée gratuite, sur inscription – durée : 1h15).
  • Histoire(s) de fantôme(s) avec Grégory Delauré à 13h45 et 15h15 ( à partir de 10 ans, entrée gratuite, sur inscription – durée : 1h15).

Renseignements sur le site des Archives de Rennes ou au 02 23 62 12 60 / Inscriptions sur le site Destination Rennes

Publicités

L’été, 20 avenue Jules Ferry…

Entre un tableau de gestion à relire et un versement à récoler, un passage à l’atelier devient une pause inattendue. Lever de rideau !

L'été, 20 avenue Jules Ferry (Cliché C. Richou, août 2016 / Archives de Rennes)

L’été, 20 avenue Jules Ferry (Cliché C. Richou, août 2016 / Archives de Rennes)

Trois artistes en scène ? Illusion d’optique, il y avait foule ce jour-là …

L'été, 20 avenue Jules Ferry (Photo-montage C. Richou, août 2016 / Archives de Rennes)

L’été, 20 avenue Jules Ferry (Photo-montage C. Richou, août 2016 / Archives de Rennes)

Tandis qu’en rebord de fenêtre, d’autres conversations – plus légères ? – s’engagent, entre tops…

Assurément, l’archive est une matière malléable à souhait grâce à laquelle d’autres réalités se construisent et les mémoires se réinventent. Un médium de choix pour la création artistique. Rendez-vous en septembre pour les restitutions grand public ! Carole Richou, Archives de Rennes.

Curiosité(s)

Curiosité(s) dans l'atelier des artistes (Cliché O. Fiot, 5 août 2016 / Archives de Rennes)

Curiosité(s) dans l’atelier des artistes (Cliché O. Fiot, 5 août 2016 / Archives de Rennes)

La curiosité est un vilain défaut a-t-on coutume de dire… J’assume ce travers au moment de quitter la direction des Archives de Rennes où j’ai eu l’honneur et le privilège de soutenir le projet de La Collective qui a pour décor notre institution et nos fabuleux métiers. Pousser la porte de l’atelier en pleine torpeur estivale et en l’absence des artistes partis profiter d’un repos bien mérité, quelle jubilation ! Le décor est planté : trois postes de travail, pardon de création, sans la poussière si souvent prêtée aux archivistes, et un foisonnement d’esquisses, de projets, de réalisations déjà.

Quel émerveillement de constater l’appropriation rapide et réussie d’une matière pleine de ressources. L’archiviste pilonne (raisonnablement mais pas seulement), l’artiste ressuscite… si bien que l’on imagine aussitôt une règle de conversion systématique : que les éliminations réglementaires se transforment en créations débridées ! Cette visite en catimini atténue le pincement au cœur qui accompagne ce départ. Finalement, on n’est jamais trop curieux en art…Romain Joulia, Archives de Rennes.

Artistes, archivistes : même combat !

Ligne de départ, le désordre : le pilon des Archives et des diapositives en vrac dans l’atelier des artistes (Cliché N. Fleurance, 13 juillet 2016 / Archives de Rennes)

Ligne de départ, le désordre : le pilon des Archives et des diapositives en vrac dans l’atelier des artistes (Cliché N. Fleurance, 13 juillet 2016 / Archives de Rennes)

Ligne d'arrivée, l'aboutissement : des rayonnages d'archives en magasin et la tour de diapositives de Loïc Creff (Cliché N. Fleurance, 13 juillet 2016 / Archives de Rennes)

Ligne d’arrivée, l’aboutissement : des rayonnages d’archives en magasin et la tour de diapositives de Loïc Creff (Cliché N. Fleurance, 13 juillet 2016 / Archives de Rennes)

Christelle Gautier, Archives de Rennes.